Programme de fidélité pour les
instituts de beautéspasbars à ongles

Spas, esthéticiennes, développez votre business avec ZEROSIX !

fichier client informatisé

Animez de manière personnalisée votre clientèle

diminuer le délai

Diminuez le délai entre deux soins

ventes

Augmentez votre panier moyen

relances

Relancez vos clients dormants

relations

Créez une relation privilegiée avec les meilleur(e)s client(e)s

recruter

Recrutez de nouveaux clients, grâce au parrainage

Demander une démo gratuite

Nos experts fidélité conçoivent et animent un programme de fidélité qui vous ressemble et vous fait briller 🤩

Espace fidélité

Webapp

Messages

Messages

Skytill, spécialisé dans la gestion des instituts de beauté, intègre ZEROSIX

Travailler toutes les cibles dans un contexte de concurrence intersectorielle forte

D’un point de vue concurrentiel, le secteur soin et beauté se caractérise par une concurrence intersectorielle forte : petit à petit, en complément d’activité, chacun empiète sur le métier et l’offre de l’autre. Des zones de recouvrement de plus en plus grandes apparaissent.

Les instituts de beauté traditionnels font donc désormais face à la concurrence des salons de coiffure, des spas et centres de thalassothérapie, des nails-centers, des centres de bronzage, voire des salles de sport ou des parfumeries. Au total, c’est près de 100.000 entreprises aux origines différentes exercent sur le marché de la beauté.

Parallèlement à ce phénomène, le marché se structure autour de deux types d’offre. Les franchises proposent des prix bas, sans rendez-vous, et développent de nouveaux concepts d’une part, les instituts proposant des prestations de luxe se multiplient d’autre part.

La capacité d’une boutique de prêt-à-porter à amortir les mauvaises périodes, à accompagner les bonnes, et à gérer correctement les transitions entre les saisons est donc clé.

Enfin, alors que le cœur de cible reste les femmes de 35 ans en moyenne, dépensant autour de 40€, une nouvelle clientèle se développe : les hommes et les séniors. Les premiers, attirés par l’univers de la beauté grâce au fleurissement des Spas, y consacrent de plus en plus de budget. Les séniors (+50 ans), quant à eux, dépensent désormais 25 milliards d’euros de produits par an, soit près de la moitié du CA du secteur.

Dans ce contexte très concurrentiel, multi-offres et multi-cibles, les programmes de fidélité devront permettre de segmenter, d’animer et de fidéliser une clientèle de plus en plus volatile.